Synode: Le discours sur l’homosexualité se durcit dans les cercles de réflexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Synode: Le discours sur l’homosexualité se durcit dans les cercles de réflexion

Message par SweetAngel le Ven 17 Oct 2014 - 20:28

Après un rapport d'étape au ton apparemment positif, les responsables de l'église catholique réaffirment leur hostilité à l'homosexualité.



«Les personnes homosexuelles ont des dons et des qualités à offrir à la communauté chrétienne», pouvait-on lire dans le premier rapport d’étape du synode sur la famille qui se tient depuis le 9 octobre au Vatican. Mais la teneur en apparence bienveillante de ce document est loin de faire l’unanimité puisque de nombreux responsables ecclésiastiques l’ont critiqué, estimant que cela pouvait être perçu comme un encouragement à être homosexuel.le. Dans les jours suivants, le service de communication du Vatican a rectifié le tir. Tony Anatrella, connu pour ses positions homophobes, a même indiqué que ce rapport d’étape, intitulé relatio post disceptationem, n’avait semble-t-il pas vocation à être diffusé. Dans la vidéo ci-dessous, il précise par ailleurs que selon lui, «deux personnes de même sexe ne forment pas un couple, c’est simplement une relation».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Synode 2014: Mgr Tony Anatrella

Lui-même a participé aux circuli minores ou «carrefours» en groupes réduits qui ont été mis en place après la publication du rapport d’étape pour poursuivre la réflexion. Les contributions de ces groupes ont été dévoilées hier, jeudi 16 octobre, chaque groupe utilisant à sa convenance l’une des quatre langues de travail (l’italien, le français, l’anglais et l’espagnol). Plusieurs de ces cercles de réflexion ont évoqué l’homosexualité en des termes bien plus durs que dans le rapport d’étape, insistant sur l’idée que seules les relations entre hommes et femmes sont acceptées par l’église catholique et ne mentionnant plus les «dons et qualités» évoquées quelques jours plus tôt.

PAS DE VALIDATION DE CETTE «FORME DE SEXUALITÉ»
«Concernant l’accueil des personnes homosexuelles, il nous semble clair que l’Église, à l’image du Christ bon pasteur (Jean 10,11-18), a toujours voulu accueillir les personnes qui frappent à sa porte, porte ouverte à tous, qui sont à accueillir avec respect, compassion et dans la reconnaissance de la dignité de chacun, estime ainsi un groupe qui a choisi le français pour travailler. Accompagner pastoralement une personne ne signifie valider ni une forme de sexualité ni une forme de vie.»

Un autre groupe francophone écrit: «Nous avons redit notre respect et notre accueil aux personnes homosexuelles et avons dénoncé les discriminations injustes et parfois violentes qu’elles ont subies et subissent encore parfois, y compris dans l’Église, hélas! Mais cela ne signifie pas que l’Église doive légitimer les pratiques homosexuelles et encore moins reconnaître, comme le font certains États, un soi-disant “mariage” homosexuel. Au contraire, nous dénonçons toutes les manœuvres de certaines organisations internationales visant à imposer, par voie de chantage financier, aux pays pauvres des législations instituant un soi-disant “mariage” homosexuel.»

PAS D’HOMOSEXUEL.LE.S EN SOI, MAIS DES «TENDANCES»
S’exprimant en anglais, un troisième groupe rappelle la hiérarchie existante dans la doctrine catholique entre les relations hétérosexuelles et les relations homosexuelles: «Au sujet du soin pastoral à apporter aux personnes avec des tendances homosexuelles, le groupe a observé que l’Église doit continuer à promouvoir la nature du mariage telle qu’elle a été révélée et qui a toujours consisté en la communion entre un homme et une femme unis pour la vie dans une relation porteuse de vie et dans la fidélité. Le groupe encourage les pasteurs et les paroisses à prendre soin des individus attirés par des personnes du même sexe, à leur faire une place dans la famille de l’Église, à toujours protéger leur dignité en tant qu’enfants de Dieu créés à son image. Dans l’Église, ils doivent trouver une maison où, avec tous les autres, ils pourront entendre l’appel de Jésus à le suivre en fidélité avec la vérité, à recevoir sa grâce pour le faire et sa compassion quand ils échouent.»

Le groupe au ton le plus sévère s’est exprimé en espagnol: «Nous avons observé qu’il ne faut pas parler de personnes homosexuelles, comme si l’homosexualisme (sic) faisait partie de leur être ontologique, mais de personnes avec des tendances homosexuelles. On demande à substituer le texte de [la relatio] par le suivant: “[…] Les personnes avec des tendances homosexuelles ont elles aussi besoin d’un accueil et d’un accompagnement qui les aidera à croître dans la foi et à prendre connaissance du plan de Dieu pour elles.»
Les organisateurs du synode publieront demain, samedi 18 octobre, un document synthétisant ces contributions et le premier rapport d’étape. Ce texte final du synode servira de base de travail au synode des évêques qui aura lieu l’an prochain et qui prendra des décisions pour l’ensemble de l’église catholique.

Photo Phil Moore

Publié par Julien Massillon

Source : http://yagg.com/2014/10/17/synode-le-discours-sur-lhomosexualite-se-durcit-dans-les-cercles-de-reflexion/


"Pour vivre heureux, vivons cachés"

"Dans la main d'un ami, il faut déposer sa confiance ; dans son âme, sa compréhension ; sur ses lèvres, son sourire ; devant ses yeux, une rose ; près de lui, sa présence et son aide ; et dans son cœur, le bonheur de son amitié."
avatar
SweetAngel
Admin
Admin

Messages : 20782
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 37
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum