Des associations catholiques s’attaquent à la présence de la Ligne Azur à l’école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des associations catholiques s’attaquent à la présence de la Ligne Azur à l’école

Message par SweetAngel le Jeu 25 Sep 2014 - 19:36

Le rapporteur public du Conseil d'État estime que Vincent Peillon a agi avec «légèreté» en permettant à l'association de se faire connaître dans les écoles.



Le soutien du ministère de l’Éducation nationale à la Ligne Azur est resté en travers de la gorge de la Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC). Celle-ci a saisi la justice pour faire annuler la circulaire du 4 janvier 2013 qui encourage les recteurs/trices à promouvoir cette ligne d’écoute destinée aux personnes qui s’interrogent sur leur identité de genre ou leur orientation sexuelle. Et dans son avis rendu hier, mercredi 24 septembre, le rapporteur public du Conseil d’État a appuyé la demande de la CNAFC en estimant que le ministère de l’Éducation nationale a fait preuve de «légèreté» en émettant cette circulaire.

«ÉLOGE DU SADOMASOCHISME»
Certains aspects du site de la Ligne Azur seraient «pour le moins critiquables», a affirmé le rapporteur public, tout en assurant qu’il ne fait pas de «pudibonderie excessive». Il a fait valoir que l’usage de drogues et la pédophilie y ont été mentionnés sans que soit évoquée l’illégalité de ces pratiques. Il a également avancé lors de l’audience publique que la brochure Tomber la culotte «fait l’éloge du sado-masochisme, du libertinage dans des termes que nous ne saurions reprendre dans cette enceinte. Comment ne pas comprendre que des parents ou des enfants puissent être choqués?» Le rapporteur public estime également que la Ligne Azur a violé le principe de «neutralité de l’école» en se prononçant en faveur de l’ouverture de la PMA aux couples de femmes.

«Aussi respectable que soit l’objectif de la campagne, on ne peut que s’étonner de la légèreté du ministre [Vincent Peillon à l'époque, ndlr]», a-t-il soutenu en ajoutant que les convictions des enfants et des parents ont pu être heurtées. Sollicitée par Yagg, la Ligne Azur n’a pas souhaité commenter: «Nous attendons l’avis du Conseil d’État pour réagir et prendre position, a indiqué l’organisation. Tout ce que nous souhaitons dire pour l’instant, c’est que notre dispositif fait depuis 2013 l’objet d’attaques constantes et répétées. Nous avons même reçu des menaces par mail et en février, le site a été bloqué, ce qui relève clairement d’une intention malhonnête. Une enquête est en cours à ce sujet. Nous nous trouvons dans un contexte lourd de violence, même si on ne le voit pas, et le dispositif en est la cible permanente.»

L’affaire opposant le ministère de l’Éducation nationale à la CNAFC est actuellement en délibéré, a précisé à Yagg le Conseil d’État. «Le rapporteur public propose en toute indépendance la solution de droit qui lui paraît la plus appropriée, les juges ne sont pas obligés de suivre son avis et peuvent rendre un jugement différent de la solution qu’il propose», a ajouté la plus haute juridiction administrative. La date à laquelle celle-ci rendra sa décision n’est pas encore connue.

Photo Capture

Publié par Julien Massillon

Source : http://yagg.com/2014/09/25/des-associations-catholiques-sattaquent-a-la-presence-de-la-ligne-azur-a-lecole/


"Pour vivre heureux, vivons cachés"

"Dans la main d'un ami, il faut déposer sa confiance ; dans son âme, sa compréhension ; sur ses lèvres, son sourire ; devant ses yeux, une rose ; près de lui, sa présence et son aide ; et dans son cœur, le bonheur de son amitié."
avatar
SweetAngel
Admin
Admin

Messages : 20782
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 37
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum