Chaque jour, 38 soldats américains sont violés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chaque jour, 38 soldats américains sont violés

Message par SweetAngel le Sam 13 Sep 2014 - 19:11

Avertissement: le contenu de cet article peut heurter les personnes sensibles.



Beaucoup ont mis plusieurs années avant de parvenir à en parler. Être un homme dans l’armée et avoir été agressé sexuellement par un autre homme dans l’armée demeure un sujet tabou. Le Pentagone a pourtant des chiffres. Partiels. En 2012, 14000 soldats américains ont été agressés sexuellement. Mais entre les victimes qui n’osent pas en parler et celles dont les plaintes sont rejetées par l’administration militaire, ce chiffre reste en-deçà de la réalité.

«J’AI LAISSÉ FAIRE»
Dans un long article, GQ a compilé les témoignages de plusieurs de ces hommes victimes d’agression sexuelle dans l’armée, dont certains mettent des dizaines d’années avant de parler. «C’était un assistant supérieur, se souvient ainsi Trent Smith. Il était en directe relation avec la direction. Quand il m’a invité chez lui, je me suis dit que je devais y aller. Mais quand je regarde en arrière, je me demande pourquoi je n’ai rien fait. Ce n’est pas comme s’il m’avait plaqué au sol ou enchaîné. Mais je ne voulais pas m’opposer à lui. J’avais l’impression de ne pas avoir le choix. Je venais d’avoir 19 ans. Ça aurait pu être ma carrière. Je n’ai pas bougé et j’ai laissé faire.»

Kole Welsh, qui fut dans l’armée de 2002 à 2007, a lui aussi laissé faire sans rien dire. Un mois et demi après, il a été convoqué en présence de neuf officiers. «Vous êtes séropositif», lui ont-ils annoncé. En une journée, il fut exclu de l’armée. «Fiston, les hommes ne se font pas violer», a dit un médecin à Neal après que celui-ci a été agressé sexuellement.

«On fait croire que les auteurs de ces viols les commettent parce qu’ils sont gays, mais c’est absolument faux, explique James Asbrand, un psychologue militaire. Ils ne le font pas pour le sexe. Ils le font pour le pouvoir et le contrôle. Dans une culture hypermasculine, quelle est la pire chose qu’on puisse faire à un autre homme? Le forcer à faire ce que cette culture perçoit comme étant féminin. Le dominer complètement et le violer.»

81% DES VICTIMES SE TAISENT
Avant l’abrogation de la loi Don’t Ask, Don’t Tell qui encourageait les militaires à garder le silence sur leur orientation sexuelle, des victimes de viol préféraient se taire plutôt que de risquer d’être exclues de l’armée pour avoir eu une relation avec un autre homme. L’armée américaine dispose par ailleurs de son propre système de classification médicale des troubles mentaux. «S’ils veulent que tu sois schizophrène, tu es schizophrène», explique de façon lapidaire Trent Smith qui a récemment été expulsé de l’aviation. Beaucoup s’interrogent sur l’utilité de porter plainte. Seuls 7% des procès ont été suivis d’une condamnation. Et on estime que 81% des victimes ne portent jamais plainte.

En mars, la sénatrice démocrate Kirsten Gillibrand a voulu faire passer une loi qui retirerait au commandement militaire la conduite des poursuites judiciaires pour confier celle-ci à des militaires indépendants. Sa proposition a été majoritaire de peu au Sénat mais a finalement dû être abandonnée.

Photo Capture

Publié par Julien Massillon

Source : http://yagg.com/2014/09/12/chaque-jour-38-soldats-americains-sont-violes/


"Pour vivre heureux, vivons cachés"

"Dans la main d'un ami, il faut déposer sa confiance ; dans son âme, sa compréhension ; sur ses lèvres, son sourire ; devant ses yeux, une rose ; près de lui, sa présence et son aide ; et dans son cœur, le bonheur de son amitié."
avatar
SweetAngel
Admin
Admin

Messages : 20782
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 37
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum