En salles aujourd’hui: «Sils Maria» et «Reaching for the moon»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En salles aujourd’hui: «Sils Maria» et «Reaching for the moon»

Message par SweetAngel le Mer 20 Aoû 2014 - 20:39

Juliette Binoche et Kristen Stewart entre séduction et domination devant la caméra d'Olivier Assayas…


SILS MARIA

Vingt après avoir connu le succès dans le rôle de Sigrid, une jeune fille au charme vénéneux qui conduit Helena, une femme plus âgée, au suicide, l’actrice Maria Enders (Juliette Binoche) accepte de reprendre la pièce qui l’a fait connaître, Le Serpent de Maloja. Mais cette fois-ci, c’est elle qui interprétera Helena. Pour préparer ce rôle qui la tourmente et l’inquiète, elle s’isole avec sa jeune assistante Valentine (Kristen Stewart) dans une maison au cœur des montagnes suisses.

À travers les difficultés de Maria Enders à assumer le rôle de Helena, celui de la femme faible, qui s’accroche à Sigrid avec l’énergie du désespoir et se laisse manipuler par elle, Sils Maria nous confronte finalement au refus d’affronter le temps qui passe et le vieillissement. En donnant corps à Helena, Maria se risque à abandonner le souvenir de Sigrid et ce point de non-retour symbolise la perte de la jeunesse, ou d’une forme d’innocence que même son métier d’actrice ne lui permet pas de retrouver. Dans ce presque huis-clos dans lequel il enferme Juliette Binoche et Kristen Stewart, Olivier Assayas gomme avec habileté les limites entre la vraie vie et la pièce que Maria répète, entre leurs relations, leur complicité et le texte qu’elle s’acharne à apprendre. La relation faite de séduction et de rapports de domination entre Sigrid et Helena en vient à se calquer sur les liens entre Maria et Valentine. Une confusion aussi subtile que troublante, où l’humour s’immisce pourtant régulièrement, et dans laquelle les deux actrices livrent une performance saisissante.

Avec le personnage de Jo-Ann Ellis, charmante petite peste brillamment interprétée par Chloë Grace Moretz, qui semble coller si parfaitement à l’image toxique que l’on donnerait à Sigrid, Olivier Assayas donne aussi à voir l’agitation médiatique autour des jeunes stars, la course effrénée au scandale des paparazzi, la réactivité vertigineuse des médias people, qu’exècre copieusement Maria, tout en observant, fascinée, le manège autour de celle qui apparaît finalement comme une rivale. Une fièvre médiatique qui n’est pas sans rappeler les tourments dans lesquels a été plongée elle-même Kristen Stewart, qui, dans Sils Maria, irradie d’une grâce nonchalante et magnétique, face à une Juliette Binoche paumée et à fleur de peau. MLC

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Sils Maria – Bande-annonce #1 [VOST|HD]

Sils Maria, d’Olivier Assayas, avec Juliette Binoche, Kristen Stewart, Chloë Grace Moretz…

REACHING FOR THE MOON


Affligée du syndrome de la page blanche, la poétesse américaine Elizabeth Bishop part se changer les idées chez son amie Mary, installée au Brésil avec sa compagne, l’architecte Lota de Macedo Soares. Au premier regard, Elizabeth et Lota ne s’aiment pas, au point que la première décide rapidement de modifier ses plans et de quitter la sublime propriété du couple. Mais la vie en décide autrement et l’incompatibilité première se transforme en passion. Les trois femmes cohabitent désormais, Elizabeth se remet à écrire (elle se verra décerner le prix Pulitzer en 1956), Mary souffre (mais pas vraiment en silence), Lota crée.

Bruno Barreto ne s’appesantit pas sur le regard de la société des années 50 sur cette relation inhabituelle, et préfère se concentrer sur les rapports entre Elizabeth et Lota, l’alcoolisme de la première, l’ambition peut-être démesurée de la seconde, sur fond de profonds changements politiques. Le choix est respectable mais en voulant s’attacher à l’humain, le réalisateur gomme l’aspect historique, dont l’éclairage n’aurait pas été inutile au biopic.

Malgré des longueurs et des faiblesses de rythme (les unes allant souvent avec les autres), Reaching for the Moon est un film plaisant quoique confus. On préférera oublier la bande-son ultra-mélodramatique et plombante et retenir la beauté de la photographie, qui n’est pas sans rappeler A Single Man de Tom Ford. JS

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Reaching For The Moon – Bande-Annonce Officielle (VOST)

Reaching for the moon, de Bruno Barreto, avec Miranda Otto, Gloria Pires, Tracy Middendorf…

Photos Carole Béthuel (Sils Maria) / Outplay (Reaching for the Moon)

Publié par Maëlle Le Corre

Source : http://yagg.com/2014/08/20/en-salles-aujourdhui-sils-maria-et-reaching-for-the-moon/


"Pour vivre heureux, vivons cachés"

"Dans la main d'un ami, il faut déposer sa confiance ; dans son âme, sa compréhension ; sur ses lèvres, son sourire ; devant ses yeux, une rose ; près de lui, sa présence et son aide ; et dans son cœur, le bonheur de son amitié."
avatar
SweetAngel
Admin
Admin

Messages : 20782
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 37
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum