En Jamaïque, des jeunes LGBT rejeté.e.s par leurs familles vivent dans des égouts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En Jamaïque, des jeunes LGBT rejeté.e.s par leurs familles vivent dans des égouts

Message par SweetAngel le Lun 4 Aoû 2014 - 19:54

En reportage à Kingtson, un reporter de Vice News est parti à la rencontre des «Gully Queens» – ou Reines du Gully –, dans un contexte où les violences à l’encontre des LGBT sont toujours aussi fortes sur l'île du reggae.



Quelle est la réalité des jeunes lesbiennes, gays, bi.e.s et trans’ jamaïcain.e.s dans un pays connu pour son intolérance à l’égard de l’homosexualité? C’est le point de départ d’un reportage d’une vingtaine de minutes diffusé lundi 28 juillet via YouTube par le magazine Vice, et intitulé Jeune et gay: les Gully Queens en Jamaïque – sur le modèle du reportage Jeune et gay dans la Russie de Poutine –, qui explore le quotidien des jeunes LGBT rejeté.e.s par leurs familles et condamnés à vivre dans les égouts de Kingstone – ou plutôt le long d’un canal d’eaux usées qui traverse la capitale jamaïcaine.

CULTURE DE L’HOMOPHOBIE ET DE LA TRANSPHOBIE
Parce qu’elles forment la communauté la plus visible au sein de la communauté LGBT jamaïcaine, les Gully Queens sont les plus discriminé.e.s des discriminé.e.s. Une loi issue de la colonisation britannique continue de punir par des peines allant jusqu’à 10 ans de prison la sodomie et les agressions ont explosé l’an passé, explique Vice News.

Interviewée par Yagg en début de semaine, Natalie Plummer a.k.a The Conquering Lion, chanteuse hip hop ouvertement lesbienne, installée à Paris partageait cette analyse sur l’homophobie et la transphobie dans son île d’origine: «D’où je viens, en Jamaïque, ils te tueraient s’ils savaient que tu étais homo parce que les gens ont peur et sont ignorants».

Mais la situation est peut-être en train d’évoluer. Lors de la campagne législative de 2011, l’actuelle Première ministre jamaïcaine, Portia Simpson-Miller, a été la première candidate à s’exprimer en faveur des droits des LGBT, une position controversée dans les Caraïbes, et a promis d’abroger la loi anti-sodomie durant son mandat. Une promesse à l’heure actuelle repoussée aux calendes grecques, comme le relève Vice. En attendant, les Gully Queens s’organisent, se reconstruisent une famille et font face aux provocations de la police, dans un pays où l’enracinement culturel des LGBTphobies entache même la communauté LGBT dont une fraction, plus riche, n’accepte pas la trop grande visibilité des Gully Queens.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Young and Gay: Jamaica’s Gully Queens (Full Length)

Photo Capture

Publié par Florian Bardou

Source : http://yagg.com/2014/08/01/en-jamaique-des-jeunes-lgbt-rejete-e-s-par-leurs-familles-vivent-dans-des-egouts/


"Pour vivre heureux, vivons cachés"

"Dans la main d'un ami, il faut déposer sa confiance ; dans son âme, sa compréhension ; sur ses lèvres, son sourire ; devant ses yeux, une rose ; près de lui, sa présence et son aide ; et dans son cœur, le bonheur de son amitié."
avatar
SweetAngel
Admin
Admin

Messages : 20782
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 37
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum