Mireille Havet, Journal 1918-1919

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mireille Havet, Journal 1918-1919

Message par lonely le Dim 6 Fév 2011 - 13:05



Mireille Havet [ de Soyecourt ] (Médan, 4 octobre 1898 - Montana, 21 mars 1932) : ses amis – Paul Fort, Guillaume Apollinaire (qui l’appelait la « petite poyétesse »), Colette, Edmond Jaloux, Natalie Barney et Jean Cocteau – favorisèrent la publication de ses poèmes (dans Les Soirées de Paris, 1914 ; Le Mercure de France, 1916), de ses contes fantastiques, La Maison dans l’œil du chat (G.Crès, 1917) et un roman à clé, Carnaval (Albin Michel, 1923) …Ce qu’ils ignoraient, c’est que Mireille Havet rédigea, de 1913 à 1929, un extraordinaire et monstrueux Journal, dans lequel elle décrit sa « vie de damnation », une vie de guet et d’attente, de songe et d’outrance, une vie aimantée par son « goût singulier » pour l’amour des femmes et les stupéfiants.

Séductrice jamais rassasiée, elle aima les femmes dés l’adolescence dans une liberté et une modernité dignes des années folles. Sans scrupule ni tabou, elle séduisit des femmes riches et mariées- dont Marcelle Garros, la veuve du pilote Roland Garros- qui l’entretenaient et lui permettaient de vivre aisément, en échange de ses paiements “en nature” …

Un extrait du livre

« Par amour de l’aventure, de l’ombre qui masque et de l’équivoque, j’ai préféré le mardi-gras où l’on pleure sous son masque, à tous les jours, et me voilà grimée pour la vie en pantin que rien ne casse, en fantoche de bois. Horreur ! Puisque tu es si consciente, me direz-vous, ô mes rares amis, pourquoi ne pas t’arrêter, ne pas reprendre souffle, pourquoi ? Parce qu’il est déjà trop tard, ou bien trop tôt, vous dirai-je, parce que je suis contaminée, parce que maintenant l’ennui me terrasse dès que je m’arrête, dès que je me tais, et que la solitude m’est un supplice bien mérité que ma faiblesse et ma lâcheté ne supportent plus ! Il faudrait qu’un être qui ne serait pas un maître d’école m’aime et me sauve par l’amour, par le voyage, par le travail compris et partagé, par l’argent ! Alors je renaîtrais à moi-même et le bon grain reprendrait ! Alors j’oublierais la parade du vice, le sadisme de la souffrance, la morbidité des larmes et des déceptions profondes et soutenues. Mais seule ! je ne peux et je ne veux pas. Je ne peux plus ! et je ne veux plus ! Le manque d’argent continuel fait que je préfère ce milieu louche où l’on nage, où l’or s’attrape comme les maladies, où l’on revend, prête et trafique jusqu’à l’âme.»

avatar
lonely
troublante
troublante

Messages : 150
Date d'inscription : 24/01/2011
Age : 30
Localisation : Somewhere on the earth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mireille Havet, Journal 1918-1919

Message par SweetAngel le Dim 6 Fév 2011 - 14:36

Merci pour ce topic lonely Very Happy


"Pour vivre heureux, vivons cachés"

"Dans la main d'un ami, il faut déposer sa confiance ; dans son âme, sa compréhension ; sur ses lèvres, son sourire ; devant ses yeux, une rose ; près de lui, sa présence et son aide ; et dans son cœur, le bonheur de son amitié."
avatar
SweetAngel
Admin
Admin

Messages : 20782
Date d'inscription : 03/08/2010
Age : 37
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mireille Havet, Journal 1918-1919

Message par lonely le Dim 6 Fév 2011 - 14:56

j'ai eu ce livre grâce à une amie à moi. je l'ai bien aimé et je voulais le partager avec vous
avatar
lonely
troublante
troublante

Messages : 150
Date d'inscription : 24/01/2011
Age : 30
Localisation : Somewhere on the earth

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mireille Havet, Journal 1918-1919

Message par Vanille le Dim 6 Fév 2011 - 16:30

C'est sympa et gentil à toi de partager ce journal avec nous

Il m'a l'air intéressant à lire ce journal de Mireille Havet...et même prenant...
avatar
Vanille
inoubliable
inoubliable

Messages : 670
Date d'inscription : 25/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mireille Havet, Journal 1918-1919

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum