Icônes lesbiennes de la littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Icônes lesbiennes de la littérature

Message par Cherry Bomb le Lun 26 Sep 2011 - 8:19

Icônes lesbiennes: ces écrivaines qui nous passionnent


Par Rédaction vendredi 09 septembre 2011, à 12h37

Virginia Woolf
Femme de lettres londonienne du début du XXe, elle est l'auteure du réputé Mrs Dalloway, oeuvre aussi féministe que lesbienne. En 2002, sa vie inspirait le film The Hours, à son tour devenu une référence pour nombre de femmes. Mais Woolf est aussi connue pour ses lettres d'amour passionnées, échangées avec la torride Vita Sackville-West (à qui est dédié Orlando) pendant 18 ans. Précisons que leur relation ne fut pas qu'épistolaire...



  • The Voyage out (1915). Traductions en français :

    • La Traversée des apparences, trad. L. Savitzky, Paris, 1948, rééd. 1982 et 1985.
    • Croisière, trad. Armel Guerne, Robert Marin, 1952.


  • Nuit et jour (Night and Day) (1919)
  • La Chambre de Jacob (Jacob's Room) (1922)
  • Mrs. Dalloway (1925)
  • La promenade au phare, également traduit sous le titre Vers le phare (1927) (To The Lighthouse) 7
  • Orlando (1928)
  • Les Vagues (The Waves) (1931)
  • Les Années (The Years) (1937)
  • Entre les actes (Between The Acts) (1941)





Virginie Despentes
On l'aimait en auteure rock'n'roll, qui met les pieds dans le plat avec Baise-moi.
On l'adore encore plus depuis que, désormais en couple avec une femme,
Virginie Despentes explique sur tous les plateaux télé à quel point le
lesbianisme a été pour elle une libération. Après Apocalypse Bébé,
un roman mettant en scène une détective homo charismatique, on attend
la Despentes à l'automne pour la sortie de son deuxième film de fiction
en tant que réalisatrice: Bye bye Blondie, avec Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart en ex-amantes. Le film sera présenté en ouverture du festival Chéries-Chéris.



  • 1993 : Baise-moi, romans, Florent Massot.
  • 1996 : Les Chiennes savantes, romans, Florent Massot.
  • 1998 : Les Jolies Choses, roman, Grasset. Prix de Flore 1998 et prix Saint-Valentin 1999.
  • 2002 : Teen Spirit, roman, Grasset.
  • 2002 : Trois étoiles, en collaboration avec Nora Hamdi, roman graphique, Au diable Vauvert.
  • 2004 : Bye bye Blondie, roman, Grasset.
  • 2006 : King Kong Théorie, essai autobiographique, Grasset.
  • 2010 : Apocalypse bébé, roman, Grasset Prix Trop Virilo20 et Prix Renaudot 2010.




Simone de Beauvoir
Plus de 25 ans après sa mort,
Simone de Beauvoir demeure l'icône féministe absolue. Bien que son
chapitre sur «La lesbienne», dans Le Deuxième sexe, soit un peu daté, son œuvre reste indispensable.



  • 1943 : L'Invitée, roman
  • 1944 : Pyrrhus et Cinéas, essai
  • 1945 : Le Sang des autres, roman
  • 1945 : Les Bouches inutiles, pièce de théâtre
  • 1946 : Tous les hommes sont mortels, roman
  • 1947 : Pour une morale de l'ambiguïté, essai
  • 1948 : L'Amérique au jour le jour, récit
  • 1949 : Le Deuxième Sexe, essai philosophique
  • 1954 : Les Mandarins, roman
  • 1955 : Privilèges, essai
  • 1957 : La Longue Marche, essai
  • 1958 : Mémoires d'une jeune fille rangée, récit autobiographique
  • 1960 : La Force de l'âge, récit autobiographique
  • 1963 : La Force des choses, récit autobiographique
  • 1962 : Djamila Boupacha en collaboration avec Gisèle Halimi et des témoignages de Henri Alleg, Mme Maurice Audin, Général de Bollardière, R.P. Chenu, Dr Jean Dalsace, J. Fonlupt-Esperaber, Françoise Mallet-Joris, Daniel Mayer, André Philip, J.F. Revel, Jules Roy, Françoise Sagan, un portrait original de Picasso et un hommage des peintres Lapoujade et Matta;
  • 1964 : Une mort très douce, récit autobiographique
  • 1966 : Les Belles Images, roman
  • 1967 : La Femme rompue, roman
  • 1970 : La Vieillesse, essai
  • 1972 : Faut-il brûler Sade?, essai, reprise de Privilèges
  • 1972 : Tout compte fait, récit autobiographique
  • 1979 : Quand prime le spirituel, roman
  • 1981 : La Cérémonie des adieux suivi de Entretiens avec Jean-Paul Sartre : août - septembre 1974, récit autobiographique




Sappho
Mais comment nous appellerions-nous sans elle?! Si «saphisme» vient de Sapho, le terme «lesbienne» vient de l'île de Lesbos, où la poétesse grecque vécut au VIIe siècle avant JC. Outre cet héritage particulier, Sapho nous a surtout laissé des poèmes d'amour passionné pour les femmes.


Les textes de Sapphô nous sont connus par de nombreuses citations de
plusieurs auteurs, commentateurs et analystes ainsi que par des papyrus,
principalement trouvés à Oxyrhynque. Plusieurs éditions sont notables :


  • Novem fæminarum Græcarum carmina, de Fulvio Orsini, Plantin, 1598 ;
  • Édition de Wolff, Hambourg, 1733 ;
  • Mousôn anthê, sive Selecta poetarum carmina et fragmenta, Schneider, 1802 ;
  • Alcée, Sapho, texte établi et traduit par Théodore Reinach, membre de l'Institut, avec la collaboration d'Aimé Puech, membre de l'Institut - Paris, Société d'éditions Les belles Lettres, 1937 (réédité en 1981). Édition incomplète, de nouveaux textes ayant été retrouvés depuis sa publication.
  • Greek Lyric, Sappho and Alcaeus, texte édité et traduit par
    David A. Campbell, édition Loeb Classical Library, Harvard University
    Press, 1982, réimpression corrigée de 1994.

D'Yves Battistini (traductions et commentaires) :


  • Sapphô, tome I, Le Cycle des Amies, éd. bilingue (texte grec et trad.) chez Michel Chandeigne, Paris, 1991.
  • Lyra Erotica, Imprimerie nationale, « La Salamandre »,1992.
  • Sapphô, tome II, La Cité et les Dieux, éd. bilingue (texte grec et trad.) chez Michel Chandeigne, Paris, 1994.
  • Sapphô, la dixième des Muses, Hachette, « Coup double », 1995.
  • Poétesses grecques, Sapphô, Corinne, Anytè, Imprimerie nationale, « La Salamandre », Paris, 1998.

Adaptations en vers :


  • Belles adaptations de Renée Vivien dans Sapho, Paris, A. Lemerre, 1903. On peut les trouver ici sur son site ou numérisées dans l'édition originale par la BNF à cette page.
  • Traductions plus récentes de Marguerite Yourcenar dans La Couronne et la Lyre, Paris, Gallimard, 1979, p.69-83.




Renée Vivien
Son surnom? «Sapho 1900». Comme la
poétesse grecque (qu'elle a également traduite), Renée Vivien a célébré
l'amour entre femmes dans ses poèmes. D'origine britannique mais
parisienne d'adoption, elle s'inspira de sa propre vie, et notamment de
ses amours orageuses avec Natalie Barney, pour construire une œuvre
poétique résolument lesbienne.



  • Études et préludes (1901), recueil de poèmes, réédité en 2007 aux éditions Paléo sous le titre Œuvres poétiques, 1901-1903 ;
  • Cendres et poussières (1902), recueil de poèmes, réédité en 2007 aux éditions Paléo sous le titre Œuvres poétiques, 1901-1903 ;
  • Brumes de Fjords, (1902), prose poétique, les critiques la saluent comme le « grand poète de l’année », réédité en 2010 aux éditions du Livre unique avec un appareil critique de Victor Flori ;
  • Évocations (1903), recueil de poèmes ;
  • Sapho, recueil de traductions et d’adaptations des textes de la poétesse grecque Sappho;
  • Du vert au violet (1903), prose poétique, première signature Renée Vivien, réédité en 2009 aux éditions du Livre unique avec un appareil critique de Victor Flori ;
  • Une femme m’apparut (1904), roman autobiographique ;
  • La Dame à la louve (1904), nouvelles, réédité aux éditions Gallimard en 2007 ;
  • Les Kitharèdes (1904), traductions modernes de huit poétesses grecques ;
  • La Vénus des aveugles (1904), recueil de poèmes ;
  • Une femme m’apparut (1905), nouvelle version de son roman autobiographique ;
  • À l’heure des mains jointes (1906), recueil de poèmes ;
  • Flambeaux éteints (1907), recueil de poèmes ;
  • Chansons pour mon ombre (1907), anthologie poétique publiée sous la nom de Pauline M. Tarn, réédité en 2010 aux éditions du Livre unique avec un appareil critique de Victor Flori ;
  • Plusieurs proses ironiques et satiriques (1907) ;
  • L’Album de Sylvestre (1908), volume d’aphorismes ;
  • Sillages (1908]), recueil de poèmes et de prose poétique ;
  • Anne Boleyn (1909), biographie ;
  • Anthologie de ses poèmes en prose après remaniement (1909) ;
  • Dans un coin de violettes recueil posthume de poèmes ;
  • Le Vent des vaisseaux recueil posthume de poèmes ;
  • Haillons recueil posthume de poèmes.

Renée Vivien a également écrit plus de dix ouvrages sous le pseudonyme de Paule Riversdale ou en collaboration avec Hélène de Zuylen de Nyevelt de Haar.

L'œuvre poétique de Renée Vivien a été republiée dans sa quasi intégralité chez ErosOnyx en 4 volumes :


  • Études et Préludes, Cendres et Poussières, Sapho (2007)
  • Les Kitharèdes avec le texte grec (2008), avant-propos de Marie-Jo Bonnet
  • Sapho avec le texte grec (2009), avant-propos de Yvan Quintin
  • Poèmes : 1901-1910 (2009), avant-propos de Nicole G. Albert




Judith Butler
Lors de sa dernière conférence à
Paris, il suffisait de regarder le public dans la salle pour être sûr
que Judith Butler compte parmi ses fans nombre de lesbiennes! Depuis son
Trouble dans le genre, la papesse des études sur le genre n'en
finit plus de nous passionner. Une des réflexions les plus
passionnantes du féminisme actuel.



  • La Vie psychique du pouvoir. L'Assujettissement en théories, préface de Catherine Malabou, traduction de Brice Matthieussent, Leo Scheer, Paris, 2002.
  • Marché au sexe, (avec Gayle S. Rubin), EPEL, Paris, 2002, 200 p. (ISBN 978-2-908855-68-5).
  • Antigone. La Parenté entre vie et mort, traduction de Guy Le Gaufey, EPEL, Paris, 2003.
  • Le Pouvoir des mots. Politique du performatif, préface de Charlotte Nordmann et de Jérôme Vidal, traduction de Charlotte Nordmann avec la collaboration de Jérôme Vidal, Editions Amsterdam, Paris, 2004.
  • Vie précaire. Les Pouvoirs du deuil et de la violence après le 11 septembre 2001, traduction de Jérôme Rosavallon et Jérôme Vidal, Editions Amsterdam, Paris, 2005 (ISBN 978-2-915547-04-7)
  • Humain, Inhumain. Le Travail critique des normes. Entretiens, traduction de Jérôme Vidal et Christine Vivier, Editions Amsterdam, Paris, 2005 (ISBN 978-2-915547-09-2).
  • Trouble dans le genre. Pour un féminisme de la subversion, préface d'Eric Fassin, traduction de Cynthia Kraus, La Découverte, Paris, 2005, (ISBN 978-2-7071-5018-9).
  • Défaire le genre, traduction de Maxime Cervulle, Editions Amsterdam, Paris, 2006.
  • Le Récit de soi, traduit de l'anglais par Bruno Ambroise et Valérie Aucouturier, Paris, Puf, 2007. (ISBN 978-2-13-055551-3) (c'est la version française du livre Giving an account of oneself).
  • L'État global, avec Gayatri Chakravorty Spivak, traduit de l'anglais (États-Unis) par Françoise Bouillot, Paris, Payot et Rivages, 2007. (ISBN 978-2-228-90221-2). (titre original Who sings the Nation-State? Language, politics, belonging, Seagull Books, 2007).
  • Ces Corps qui comptent ; de la matérialité et des limites discursives du "sexe", traduit par Charlotte Nordmann (Bodies that Matter. On the Discursive Limits of 'Sex'), Paris, Éditions Amsterdam, 2009 (ISBN 978-2-35480-041-3)
  • Sexualités, genres et mélancolie, Campagne Première, mai 2009 (ISBN 978-2-915789-47-8)
  • Sois mon corps, avec Catherine Malabou, Paris, Bayard, 2010. (ISBN 978-2-227-48144-2)
  • Ce qui fait une vie, Paris, Zone/La Découverte, 2010. (ISBN 978-2-35522-028-9)




Gertrude Stein
Une des très grandes figures
lesbiennes de l'entre deux guerres. Américaine de naissance, mais
parisienne d'adoption, Gertrude Stein reçoit à son domicile dès le début
du siècle, les plus grands artistes du moment, avec sa compagne Alice
B. Toklas. On voit passer dans son salon, au 27 rue de Fleurus, tout
près du Luxembourg, Picasso, Apollinaire, Braque, Laurencin,
Hemingway... Vivant officiellement avec sa compagne, Alice B. Toklas,
l'écrivaine américaine n'hésite pas à aborder le lesbianisme dans ses
textes. Plus récemment, on a adoré Kathy Bates dans le rôle de
l'Américaine expatriée dans le dernier film de Woody Allen, Minuit à Paris.



  • Dix Portraits, (trad. Georges Hugnet et Virgil Thomson, éditions de la Montagne, 1930 ; Deux Temps Tierce, 1991.
  • Américains d’Amérique, Paris, Stock, 1933 (trad. Bernard Faÿ); 1972.
  • Picasso, (ouvrage écrit en français), Paris, Floury, 1938 ; Christian Bourgois, 1978 ; 2006.
  • Paris France, Charlot, 1941.
  • Petits poèmes, pour un livre de lecture, Charlot, 1944.
  • Autobiographies, Lyon, Confluences, 1945.
  • Brewsie and Willie, Morihien, 1947 ; Rivages, 1990.
  • Les Guerres que j’ai vues, Charlot, 1947.
  • Trois vies, Gallimard, 1954 ; « L’imaginaire », 1981.
  • Gertrude Stein, numéro spécial Luna-Park n° 4 / [Cahiers du Grif], [Transédition], 1978.
  • Autobiographie d’Alice Toklas, (trad. Bernard Faÿ), Mazenod, 1965 ; Gallimard, 1973 ; « L’imaginaire », 1980.
  • Autobiographie de tout le monde, Seuil, 1978.
  • L’Histoire géographique de l’Amérique ou la relation de la nature humaine avec l’esprit humain, Christian Bourgois, 1978.
  • Ida, (trad. Daniel Mauroc), Seuil, « Fiction & Cie », 1978.
  • Lectures en Amérique, Christian Bourgois, 1978.
  • Du sang sur le sol de la salle à manger, Christian Bourgois, 1984.
  • La Terre est ronde, (trad. Marc Dachy), Transédition, 1984.
  • Une pièce circulaire, Traversière, 1985.
  • Q.E.D. Les choses comme elles sont, (trad. Michèle Causse), Co-Éditions Vlasta/Remue Menage, Paris/Montreal, 1986.
  • Interview transatlantique, (trad. Marc Dachy), Transédition, 1987.
  • Le Monde est rond, (trad. Françoise Collin et Pierre Taminiaux, Tierce, 1984 ; Seuil, 1991.
  • Poèmes, Textuel, « L’œil du poète », 1999.
  • Strophes en méditation, Romainville, Al Dante, 2005.
  • Tendres Boutons, Caen, Nous, 2005.
  • Flirter au Bon Marché, (trad. Jean Pavans), Phébus, 2008.
  • Willie est Willie, Noville-sur-Mehaigne, Belgique, L'Esperluète, 2010.




Colette
Si Colette aborde, dans son œuvre, les amitiés amoureuses entre filles (la série des Claudine) ou met en scène des artistes lesbiennes comme Renée Vivien (Le pur et l'impur),
elle eut aussi droit, dans sa vie, à sa part d'amours féminines. Elle
vécut ouvertement avec la très masculine Mathilde de Morny, dite Missy,
pendant plusieurs années. Un amour qu'elles mirent carrément en scène
sur les planches. En 1907, elles provoquent un tollé au Moulin-Rouge,
avec leur spectacle Rêve d'Egypte. Mathilde de Morny, en archéologue, embrasse fougueusement une momie interprétée par Colette, qui revient alors à la vie. Shocking! A tel point que le préfet de Police interrompt les représentations...



  • 1900-1903 : Claudine
  • 1904 : Dialogues de bêtes
  • 1907 : La Retraite sentimentale
  • 1908 : Les Vrilles de la vigne
  • 1909 : L'Ingénue libertine
  • 1910 : La Vagabonde
  • 1913 : L'Entrave
  • 1913 : L'Envers du music-hall
  • 1916 : La paix chez les bêtes
  • 1917 : Les heures longues
  • 1918 : Dans la foule
  • 1919 : Mitsou ou Comment l’esprit vient aux filles
  • 1920 : Chéri
  • 1922 : La Chambre éclairée (recueil de textes publiés dans la presse à la fin de la Première Guerre mondiale)
  • 1922 : La Maison de Claudine
  • 1923 : Le Blé en herbe
  • 1924 : La Femme cachée
  • 1926 : La Fin de Chéri
  • 1926 : Le fanal bleu
  • 1928 : La Naissance du jour
  • 1929 : me
  • 1930 : Sido
  • 1932 : Le Pur et l'Impur
  • 1933 : La Chatte
  • 1934 : Duo
  • 1936 : Mes apprentissages
  • " Splendeur des papillons ", Texte de Colette, Librairie Plon, 1936
  • 1937 : Bella-Vista
  • 1938 : La Jumelle noire
    (quatre tomes de recueil de critiques littéraires et
    cinématographiques : tome I (1934), tome II (1935), tome III (1937),
    tome IV (1938))
  • 1939 : Le Toutounier (suite de Duo)
  • 1940 : Chambre d'hôtel
  • 1943 : Le Képi
  • 1943 : Nudité
  • 1944 : Gigi
  • 1946 : L'Étoile Vesper
  • 1941~ : Julie de Carneilhan
  • 1941 : Journal à rebours
  • 1944 : Paris de ma fenêtre
  • 1949 : Le Fanal bleu
  • 1992 : Histoires pour Bel-Gazou (Nouvelles), Hachette, Illustrations Alain Millerand
  • 2010 : Colette journaliste : Chroniques et reportages (1893-1945), inédit




Patricia Cornwell
Elle est l'une des reines du
polar contemporain. Grand public et revendiqué tel quel. Patricia
Cornwell n'a pas surfé sur la vague du médico-légal, elle en a lancé
la mode grâce à son personnage-phare Kay Scarpetta. Rigoureuse,
carapacée pour ne pas montrer ses fêlures, virtuose de l'autopsie et
de l'ADN, elle en a fait tomber des tueurs en série! Et puis, et puis,
elle a crée Lucy, la nièce de Kay. Lesbienne, ultra-sportive, pilote
d'hélicoptère et surdouée en informatique. Même s'il ne s'agit que de
divertissement, Patricia Cornwell, qui vit aujourd'hui en Floride, met
aussi pas mal de sa vie dans ses romans. Jusqu'à les dédicacer à sa
femme, Stacy.


Romans mettant en scène Kay Scarpetta[modifier]



  • 1990 : Postmortem (traduction de Gilles Berton), Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2082, Paris, 1992, 311 p., (ISBN 2-7024-2255-1). Rééd. , Éditions des 2 Terres, Paris, 2011 (ISBN 978-2-8489-3093-0) – Titre anglais : Postmortem
  • 1991 : Mémoires mortes (traduction de Gilles Berton), Librairie des Champs-Élysées, coll. « Le Masque » no 2120, Paris, 1993, 315 p., (ISBN 2-7024-2327-2). – Titre anglais : Body of Evidence
  • 1992 : Il ne restera que poussière... (traduction de Gilles Berton), Éditions du Masque, Paris, 1993, 335 p., (ISBN 2-7024-2390-6). – Titre anglais : All That Remains
  • 1993 : Une peine d'exception (traduction de Gilles Berton), Éditions du Masque, Paris, 1994, 360 p., (ISBN 2-7024-7825-5). – Titre anglais : Cruel and Unusual
  • 1994 : La Séquence des corps (traduction de Dominique Dupont-Viau), Éditions du Masque, Paris, 1995, 388 p., (ISBN 2-7024-7827-1). – Titre anglais : The Body Farm
  • 1995 : Une mort sans nom (traduction de Hélène Narbonne), Éditions du Masque, Paris, 1996, 414 p., (ISBN 2-7024-7828-X). – Titre anglais : From Potter's Field
  • 1996 : Morts en eaux troubles (traduction de Hélène Narbonne), Calmann-Lévy, coll. « Crime », Paris, 1996, 348 p., (ISBN 2-7021-2683-9). – Titre anglais : Cause of Death
  • 1997 : Mordoc (traduction de Hélène Narbonne), Calmann-Lévy, coll. « Crime », Paris, 1997, 322 p., (ISBN 2-7021-2818-1). – Titre anglais : Unnatural Exposure
  • 1998 : Combustion (traduction de Hélène Narbonne), Calmann-Lévy, coll. « Crime », Paris, 1999, 348 p., (ISBN 2-7021-2949-8). – Titre anglais : Point of Origin
  • 1999 : Cadavre X (traduction de Hélène Narbonne), Calmann-Lévy, coll. « Crime », Paris, mars 2000, 416 p., (ISBN 2-7021-3092-5). – Titre anglais : Black Notice
  • 2000 : Dossier Benton (traduction de Hélène Narbonne), Calmann-Lévy, coll. « Crime », Paris, février 2001, 496 p., (ISBN 2-7021-3188-3). – Titre anglais : The Last Precinct
  • 2003 : Baton Rouge (traduction de Hélène Narbonne), Calmann-Lévy, coll. « Crime », Paris, février 2004, 440 p., (ISBN 2-7021-3415-7). – Titre anglais : Blow Fly
  • 2004 : Signe suspect (traduction de Andrea H. Japp), Éditions des 2 Terres, Paris, 2005, 506 p., (ISBN 2-84893-016-0). – Titre anglais : Trace
  • 2005 : Sans raison (traduction de Andrea H. Japp), Éditions des 2 Terres, Paris, 2006, 448 p., (ISBN 2-84893-028-4) ou (ISBN 978-2848930282). – Titre anglais : Predator
  • 2007 : Registre des morts (traduction de Andrea H. Japp), Éditions des 2 Terres, Paris, 2008, 467 p., (ISBN 978-2-84893-051-0). – Titre anglais : Book of the Dead
  • 2008 : Scarpetta (traduction de Andrea H. Japp), Éditions des 2 Terres, Paris, 2009, 503 p., (ISBN 978-2-84893-064-0). - Titre anglais : Scarpetta
  • 2010 : L'instinct du mal (traduction de Andrea H. Japp), Éditions des 2 Terres, Paris, 2010, 503 p., (ISBN 978-2-84893-082-4). - Titre anglais : The scarpetta factor
  • 2011 : Havre des morts (traduction de Andrea H. Japp), Éditions des 2 Terres, Paris, 2011, (ISBN 978-2-84893-087-9). - Titre anglais : Port Mortuary

Romans mettant en scène Judy Hammer et Andy Brazil[modifier]



  • 1996 : La Ville des frelons (traduction de Dominique Defert), Calmann-Lévy, coll. « Crime », Paris, septembre 1998, 392 p., (ISBN 2-7021-2910-2).– Titre anglais : Hornet's Nest
  • 1998 : La Griffe du Sud (traduction de Jean Esch), Calmann-Lévy, coll. « Crime », Paris, septembre 1999, 384 p., (ISBN 2-7021-3027-5). – Titre anglais : Southern Cross
  • 2001 : L'Île des chiens (traduction de Jean Esch), Calmann-Lévy, coll. « Crime », Paris, 442 p., (ISBN 2-7021-3244-8). – Titre anglais : Isle of Dogs

Romans mettant en scène Winston « Win » Garano[modifier]



  • 2007 : Tolérance zéro (traduction de Jean Esch), Éditions des 2 Terres, Paris, 11 octobre 2007, 185 p., (ISBN 978-2-84893-045-9). – Titre anglais : At Risk. il existe un téléfilm de ce livre
  • 2008 : Trompe l'oeil- (Traduction de Jean Esch,),Titre anglais The Front aux Éditions des 2 Terres -(ISBN 978-2-253-12840-3)

Autres[modifier]



  • 1983 : (en) A Time for Remembering - The Story of Ruth Bell Graham (ouvrage non traduit en français), – Réédition, sous le titre « Ruth, A Portrait : The Story of Ruth Bell Graham »
  • 1998 : (en) Scarpetta's Winter Table (ouvrage non traduit en français)
  • 1998 : (en) Life's Little Fable (littérature pour enfants, ouvrage non traduit en français)
  • 2001 : Patricia Cornwell et Marlene Brown, Crimes et délices : la cuisine de Kay Scarpetta (traduction de Sylvie Girard), Calmann-Lévy, 2002, 185 p. + 40 p. de planches illustrées, (ISBN 2-7021-3338-X). – Titre anglais : Food to Die For: Secrets from Kay Scarpetta's Kitchen
  • Jack l'éventreur : affaire classée - Portrait d'un tueur (traduction de Jean Esch), Éditions des 2 Terres, Paris, mars 2003, 460 p., (ISBN 2-84893-000-4). – Titre anglais : Portrait of a Killer: Jack the Ripper - Case Closed




SOURCES : Têtue et Wikipédia





































































avatar
Cherry Bomb
inoubliable
inoubliable

Messages : 792
Date d'inscription : 28/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Icônes lesbiennes de la littérature

Message par Rock le Lun 26 Sep 2011 - 14:57

pour la découverte.
avatar
Rock
inoubliable
inoubliable

Messages : 3916
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Icônes lesbiennes de la littérature

Message par Jackie-21 le Mer 4 Juil 2012 - 13:22

Roh la la Surprised Merci pour tout ca chou! Very Happy
avatar
Jackie-21
ensorceleuse
ensorceleuse

Messages : 497
Date d'inscription : 18/06/2012
Age : 26
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Icônes lesbiennes de la littérature

Message par choupi le Dim 13 Jan 2013 - 10:38

Merci pour ses infos !
avatar
choupi
troublante
troublante

Messages : 218
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Icônes lesbiennes de la littérature

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum